Charisme

Tout comme contemplation et action tendent à s’harmoniser dans nos vies, ainsi, spiritualité et charisme s’appellent-ils mutuellement.

On désigne sous le nom de charisme, ce don extraordinaire de l’Esprit fait à une personne ou à un groupe en vue du bien commun de l’Église et de la société. Il est une saisie particulière du mystère de Dieu et de son Évangile. Il rend apte à lire les « signes des temps » et à trouver un moyen d’y répondre. Il confère à une congrégation religieuse son identité, son visage propre.

Pour nous, Marie-Rose Durocher est notre figure inspiratrice. Avec ses compagnes de la première heure, elle a travaillé, aux Noms de Jésus et de Marie, à libérer son peuple de l’ignorance. Par l’éducation chrétienne, elle a voulu promouvoir l’identité et la dignité de toute personne, particulièrement les enfants et les femmes. Elle a incarné les valeurs de foi, de justice et d’amour dans la réalité concrète de son époque et de son milieu : le Québec au temps des Patriotes (1837…)

Son charisme fondateur, Marie-Rose Durocher nous l’a transmis. Nous en avons hérité comme membres  de sa congrégation. Depuis, tel un feu créateur, il n’a cessé de se déployer, d’évoluer, de se diversifier de façon plus ou moins perceptible à nos yeux.

 

Et voici qu’à l’occasion du Concile Vatican II, toutes les congrégations religieuses sont appelées à entreprendre une rénovation spirituelle de la vie consacrée. Entre autres, à mieux saisir l’inspiration première (leur charisme) qui a animé leur fondation.

Une recherche sérieuse nous a amenées à redéfinir ainsi notre charisme SNJM:

En fidélité à l’esprit de notre fondatrice, nous sommes une communauté  de religieuses consacrées à Dieu, aux noms de Jésus et de Marie,

et, nous voulons, par notre vie, proclamer la primauté de  l’amour de Dieu.

Animées par une CHARITÉ ACTIVE, nous collaborons  à la mission éducative de l’Église

par l’éducation chrétienne, surtout celle de la foi,

avec un souci particulier pour les pauvres et les défavorisés.

- Actes du 26e Chapitre général, 1976

Cet héritage vivant, nous souhaitons le partager avec d’autres personnes, employées, partenaires de travail, etc.,  qui se sentent attirées par notre fondatrice, notre charisme et notre spiritualité.

« Les personnes, femmes ou hommes, qui vivent le charisme SNJM ont une attitude de compassion. Elles ont un véritable engagement pour la justice. Elles comprennent que leur ministère, quel qu’il soit, doit viser la libération de la personne, de manière à la transformer. » -Témoignage d’une religieuse