Accès universel à l’eau

C’est en 2008 que notre congrégation a pris position pour promouvoir l’accès universel à l’eau potable, particulièrement auprès des populations vulnérables. Nous nous opposons à toute politique pouvant nuire à cet accès.

Selon les mots du pape François,  « l’environnement humain et l’environnement naturel se dégradent ensemble ». D’où la  nécessité de prêter « attention aux causes qui sont en rapport avec la dégradation humaine et sociale… » (Laudato Si’numéro 48, p. 4)

En 2016, lors du 34e Chapitre général, nous avons renouvelé nos engagements en faveur d’actions de solidarité concrètes telles que :

  • Examiner nos styles de vie et nos habitudes de consommation en vue de réduire de 1 % par année notre impact négatif sur la Terre.
  • Inclure un volet écologique dans nos programmes éducatifs.
  • Connaître, analyser et nous engager à lutter contre les enjeux économiques mondiaux qui déshumanisent et contribuent à la destruction de la Terre, notre maison commune.
  • Agir en solidarité avec nos sœurs basotho et avec le peuple du Lesotho affecté par la problématique de l’eau et maintenir une assistance financière pour contrer les effets de la famine au Lesotho.

Par ailleurs, nous reconnaissons la problématique de l’eau au Lesotho, caractérisée à la fois par la sécheresse et la contamination, problématique qui affecte la production des aliments et la santé de la nation.  Des engagements pour agir en solidarité avec les sœurs basothos et avec le peuple du Lesotho ont été pris, notamment celui de maintenir une assistance financière pour contrer les effets de la famine au Lesotho.

En guise de solidarité avec tous les peuples affectés par la pénurie d’eau potable, particulièrement au Lesotho, au Pérou, au Brésil et avec les communautés indigènes de plusieurs régions, les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM) s’engagent à

  • Travailler en partenariat avec les agences qui offrent de la formation et de l’équipement aux villages manquant d’eau propre.
  • Investir de façon déterminante dans les entreprises qui développent des solutions pour fournir de l’eau potable dans les régions affectées par la sécheresse ou l’eau contaminée.

L’eau est un droit humain et un bien public (2008)

Les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie et les personnes associées déclarent que

  • L’eau est un don sacré reliant toute source de vie.
    • L’accès à l’eau potable est un droit humain fondamental.
    • La valeur de l’eau douce pour le bien commun a priorité sur toute valeur commerciale.
    • L’eau potable est un héritage commun, un bien public de responsabilité collective.

Par conséquent, nous appuyons les actions et politiques

  • qui assurent à tous les peuples, spécialement aux plus vulnérables, l’accès universel et suffisant à l’eau potable;
    • qui protègent l’eau douce comme une ressource durable et renouvelable;
    • qui réalisent les objectifs du Millénaire sur l’eau (Nations Unies).

Nous nous opposons à toutes les actions et politiques

  • qui mettent en danger la réserve mondiale d’eau douce;
    • qui enlèvent aux humains et aux autres espèces l’accès à une eau propre et essentielle à la vie;
    • qui favorisent la privatisation et font de l’eau, notre héritage commun, une marchandise à vendre pour faire du profit.

Document d’information sur l’eau disponible en format PDF.