Mois de l’histoire des Noirs

Le mois de février est dédié à l’histoire des Noirs. Les premières initiatives en ce sens remontent en 1926 aux États-Unis et en 1978 au Canada.

L’objectif visé est de rendre hommage à la contribution d’hier et d’aujourd’hui de la communauté noire dans nos sociétés. C’est aussi l’occasion de découvrir des faits historiques relatant entre autres que des personnes noires ont subi l’esclavage dans de nombreux pays, à des échelles différentes comme au Canada et aux États-Unis.

Des activités sont organisées, malgré la pandémie, pour reconnaître l’apport des personnes de la communauté noire dont :

Plusieurs activités scolaires peuvent être planifiées, dont voici un exemple.

En parallèle, des invitations sont faites pour aller à la découverte des diverses facettes de l’histoire et des contributions toujours actuelles de la communauté noire comme en fait foi cet article dans le USA Today.

Par ailleurs, la récente prestation de la jeune poète Amanda Gorman à la cérémonie d’ouverture du 46e président des États-Unis amène de nombreux regards vers la production littéraire de personnes noires. On souligne également les efforts de maisons d’édition dans la traduction de livres de nombreux écrivains noirs. Ainsi les essais de Bell Hooks, féministe afro-américaine ont été traduits tardivement en français.  L’essai de Robyn Maynard intitulé NoirEs sous surveillance a été traduit et publié par Mémoire d’encrier.

Bref, le mois de l’histoire des Noirs est une invitation à partir à la découverte de toutes les facettes de la communauté et d’en apprécier davantage sa contribution.