Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite des êtres humains

Les victimes de la traite des êtres humains sont au cœur de la campagne annuelle lancée par les Nations Unies afin de sensibiliser tout le monde à l’importance d’écouter et d’apprendre des survivants de la traite des êtres humains.

La campagne de cette année est placée sous le thème « La voix des victimes nous guide ». Elle fait ressortir la nécessité de comprendre les expériences des survivants qui sont souvent victimisés à nouveau lorsqu’ils demandent de l’aide. On vise à mettre en action leurs suggestions pour instaurer une approche davantage centrée sur les victimes et lutter plus efficacement contre la traite des êtres humains.

En parallèle, la campagne Cœur bleue a été lancée pour mobiliser l’opinion publique pour mettre fin à la traite des personnes.

Les Nations Unies rappellent que :

  • La vaste majorité des victimes de la traite des personnes est constituée de femmes (46 %) et de filles (19 %).
  • Les deux formes d’exploitation les plus courantes sont l’exploitation sexuelle à 50 % et le travail forcé dans 38 % des cas.
  • La plupart des victimes de la traite des personnes le sont à l’intérieur des frontières de leur pays.
  • Les victimes de la traite à l’étranger sont généralement déplacées vers des pays plus riches.

Instaurée en 2013 par les Nations Unies, cette journée mondiale permet d’accentuer la sensibilisation à la situation des victimes de cette problématique qui touche tous les pays. Des organismes, comme le Comité d’action contre la traite humaine interne et internationale (CATHII) au Québec, organisent des activités pour mieux faire connaître le sort des victimes de la traite des personnes. Ils font valoir également l’importance de protéger leurs droits.

Rappelons que la problématique de la traite humaine fait l’objet d’une prise de position collective des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM).

Source illustrations : ©Yasser-Rezahi-photo of artwork Lea Sophia Mair-UNODC

L’ONU a dévoilé le rapport mondial sur la traite des personnes 2020 (disponible en anglais seulement).

L’éducation peut jouer un rôle important dans la sensibilisation des jeunes aux impacts de la traite des personnes. Un dossier éducatif pour les 13 à 18 ans a été élaboré en anglais, en espagnol et en français. Il contient également un guide pour les enseignants et de la vidéo.