Fête du Saint Nom de Marie

Le 12 septembre célèbre le Saint Nom de Marie, une fête liturgique qui a été célébrée en Espagne en 1513 avant d’être étendue à l’Église universelle en 1684 en reconnaissance de la victoire de Vienne contre les Turcs. Le pape Innocent XI institua cette fête, attribuant cette victoire à l’intercession de la Vierge par le chef de l’armée avant de lancer ses troupes : « Marchons avec confiance sous la protection du Ciel et avec l’assistance de la Très Sainte Vierge. »

Depuis toujours les saints ont invoqué le Nom de Marie pour surmonter les épreuves. Il est perçu comme un nom de salut. « Le nom seul de Marie, dit saint Bernard, met en fuite tous les démons…» Après une absence de 32 ans, cette fête liturgique a été rétablie en 2002 pour des raisons spirituelles et historiques par le pape Jean-Paul II.

Selon la tradition biblique, honorer le nom, c’est honorer la personne. La bienheureuse Marie-Rose Durocher a laissé l’héritage d’une dévotion particulière aux Saints Noms de Jésus et de Marie. « Ainsi nous allons à Dieu au nom de Jésus et nous louons Marie, Vierge Immaculée, Mère de Jésus et de l’Église et fidèle servante du Seigneur. »

La fondatrice de la congrégation des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie a toujours ressenti la présence de la Vierge Marie et lui a voué une piété constante. C’est aussi le cas envers Jésus, également désigné dans le nom même de la congrégation. Ce lien particulier avec Marie se reflète aussi dans le choix de la journée de la fête de l’Immaculée Conception pour procéder au renouvellement des vœux des religieuses, le 8 décembre.

Un document d’animation pour célébrer cette journée a été réalisé dans le cadre des 175 ans des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM). Il est disponible en format PDF.