Le 2 février, Journée mondiale de la vie consacrée

Retour aux Nouvelles

Le 15 août 1846, après trois ans de formation initiale, les fondatrices, sœurs Marie-Rose, Marie-Agnès et Marie-Madeleine, ainsi que Véronique-du-Crucifix et Thérèse-de-Jésus, promettent de consacrer définitivement leur vie à Dieu lors de la première profession perpétuelle chez les SNJM. Elles s’engagent à suivre les règles et constitutions de la Congrégation des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie.
Ces Constitutions nous rappellent d’ailleurs que « L’ardeur apostolique de notre Fondatrice découle de sa vie de prière et d’union à Dieu. Son amour intense de Jésus et de Marie l’engage à promouvoir l’éducation chrétienne des jeunes avec une prédilection pour les pauvres. Aujourd’hui, […] rassemblées et envoyées en mission aux noms de Jésus Sauveur et de Marie, sa mère, nous approfondissons le mystère de leur vie dans la prière, le silence et la contemplation […] pour mieux répondre aux besoins de l’Église et du monde. […] Jésus et Marie demeurent les modèles et l’inspiration de notre mission d’éducatrices. Ils nous incitent à devenir signes et prophètes […]. »


Dès le premier chapitre général de la communauté en 1849, après seulement 5 ans de fondation, la congrégation compte 30 sœurs professes. Les statistiques présentées dans l’exposition Les chapitres généraux : des carrefours sur la route des SNJM indiquent d’ailleurs la progression du nombre de professes, pour en arriver au sommet, lors du chapitre général de 1967, à 4 171 sœurs professes. Aujourd’hui, à l’aube du 34e chapitre général, la communauté compte 830 professes. Depuis 1844, 7 231 jeunes filles ont fait vœu de consacrer leur vie à Jésus et à Marie dans la congrégation SNJM.

Pour en savoir davantage sur la Journée mondiale de la vie consacrée http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/ccscrlife/anno-vita-consacrata/index_anno-vita-consacrata_fr.htm