Deuxième journée internationale de prière et de réflexion sur la traite humaine

Retour aux Nouvelles

Le 8 février 2015, prions et échangeons contre la traite humaine!

Longueuil, 30 janvier 2016 – la Congrégation des Sœurs des Saints de Jésus et de Marie invite le grand public, ses membres et amis à célébrer la deuxième Journée internationale de prière et de réflexion contre la traite des personnes.

Le 8 février est la date choisie pour cette journée, car elle correspond à la fête de sainte Joséphine Bakhita, une esclave soudanaise, devenue religieuse et canonisée en l’An 2000.

Bakhita 2016

Sainte Joséphine Bakhita

Les Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie organiseront un certain nombre de cercles de partage et de groupes de discussion. Une prière spécialement écrite pour l’occasion est disponible en ligne ici en cinq langues et servira de point de départ aux échanges. Toutes les personnes intéressées sont conviées à participer.

À PROPOS DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE PRIÈRE ET DE RÉFLEXION CONTRE LA TRAITE DES PERSONNES

Organisée par deux Conseils pontificaux et les Unions internationales féminines et masculines de supérieurs généraux (UISG et USG), cette journée sera célébrée dans les diocèses et les paroisses du monde. L’événement vise à susciter une plus grande sensibilisation à ce phénomène de façon à réfléchir à la situation globale de violence et d’injustice touchant des “sans voix” qui sont de fait des “esclaves”. Pour en savoir plus

À PROPOS DE LA TRAITE HUMAINE

Selon l’Organisation internationale du Travail (OIT) et le Bureau des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), environ 21 millions de personnes, souvent pauvres et vulnérables, sont victimes de la traite aux fins d’exploitation sexuelle ou de travail forcé, de prélèvement d’organes, de mendicité forcée, servitude domestique, de mariage forcé, d’adoption illégale ou d’autres formes d’exploitation. Pour en savoir plus

À PROPOS DES SNJM

La Congrégation des Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie (SNJM) est une communauté internationale de religieuses catholiques. Dans leur mission, les SNJM agissent avec la collaboration de personnes associées, de laïques consacrées, de coopérantes, de collègues et d’amis. Fondée en 1843 à Longueuil, au Québec, la congrégation a une mission d’éducation. Elle est active sur trois continents. Cette année, elle fête 11 ans d’engagement contre la traite humaine. www.snjm.org

Renseignements : Lise Gagnon lgagnon7@yahoo.ca et Yvonne Massicotte ymsnjm@mymts.net